Présentation



generateur-pwm-dmx


Ce présent article mais en avant un générateur PWM à effet mémoire. Il est basé sur un pic de la famille 16F et doté d’une interface DMX piloté par un transceiver MAX487.
Ce générateur PWM à effet mémoire est commandé par des messages DMX. Les sorites de ce générateur varie entre 0 et 100% et dont la valeur et directement spécifié par la valeur transmise dans le canal de la trame DMX du canal correspondant. Lorsque une trame DMX est envoyée il est ptous à fait ossible de garder cette trame en mémoire en actionnant par l’intermédiaire de dip switch le canal qui corespond à la trame DMX sélectionné.

Schéma



interface-dmx-2


Alimentation principale
L’alimentation du circuit électronique se fait par un adaptateur qui fourni une tension continu comprise entre 12Vdc et 24Vdc, (je n’ai pas testé sous une tension de 9Vdcà voir.)
L’alimentation n’a pas besoin d’une grande intensité, puisque ce montage permet d’alimenter au total 6 LED en raison des 6 Canaux délivré par la trame DMX.


Régulation
La régulation tourne autour d’un régulateur type L78L05, régulateur de 5V avec un courant maxi de 100mA, ce qui est suffisant pour ce montage qui lui de consomme au grand maximum 70 à 80mA.


Nota: Si vous décidez de passer avec des LED de forte intensité comme par exemple des leds hautes luminosités, la puissance étant proportionnel au courant, et avec un courant qui tourne autour de 20mA il serait plus judicieux d’augmenter le régulateur de 5V avec des régulateur de puissance sur radiateur.


Cœur du montage
Comme dit dans la présentation Il est basé sur un pic de la famille 16F et doté d’une interface DMX piloté par un transceiver MAX487 (possibilité de mettre un SN75176 DRIVER). Les émetteurs-récepteurs SN65176B et SN75176B bus différentiel sont des circuits intégrés monolithiques conçus pour la communication de données bidirectionnelle il joue le rôle de boucle de courant pour éviter les chute de tension sur grande longueur. LE PIC 16F88 quand à lui, permet de recevoir sur son entrée (RX) broche 8, toutes les données DMX, et traite ces données pour les envoyés directement sur les sortie RA0 à RA4.
La vitesse de scrutation est cadencé grâce à un Quartz de 20Mhz, mais il est tous à fait possible de ce passer du Quartz et d’activer l’Horloge interne du PIC grâce aux bits comme montré ci-dessous.


registre-osccon


l’avantage d’un tel PIC 16F88, c’est que celui-ci peut fonctionner sous différentes fréquences.


Mais comment ça marche??!!
En ce qui concerne le fonctionnement rien de bien compluqer quoi que…..
Le canal n°1 lorsque celui-ci varie il fait varier en sortie sur la broche RA0 le signal PWM entre 0% et 100%. Si vous désirez obtenir un réglage par exemple à 10% et que vous voulez garder en mémoire cette configuration, il suffit de régler le canal n°1 afin d’obtenir une signal PWM de 10% et une fois fait de placer le dip switch à l’état “OFF”. Dans ce cas vous condamner le canal n°1 à la valeur sélectionné. Pour revenir à l’état d’origine c’est à dire un état ou vous pouvez de nouveau faire varier le signal PWM, il suffit de repasser le dip switch de la position “OFF” à la position “ON”. il en est de même pour les autres canaux.

Logiciel du PIC


Demande PERSO, logiciel non disponible en libre service.
Générateur PWM via interface DMX 001- PIC 16F88 – 10/01/2015

Prototype


Seulement une petite vidéo…

Circuit imprimé


Aucun

Historiques


10/01/14
– Première mise à disposition.