Dernière mise à jour le 21/09/2014 (Non terminé)

Présentation


Un montage qui permet de détecter différents palier de température nous allons voir le fonctionnement ce montage est réalisé à partir d’un PIC 16F88, j’en ai décidé ainsi…..

Schéma



thermostat-001

Sous tension
A la mise sous tension, l’afficheur indique directement la température de la pièce ou la thermistance est située.


Thermistance type NTS (Out Rth)
Avant de nous lancer tête baissé dans la programmation il serait intéressant de faire un petit tour du coté de la thermistance, la thermistance choisi est une de 10Kohms pour une température de 25°C.
Désolé mais faisons un peu de math pour « calibrer » correctement cette thermistance.
Faisons un pont diviseur de tension avec une résistance R1=10kOhms et la thermistance (Rt1) de suite en série). Pour une tension de 2,5V aux bornes de la thermistance, on se retrouve avec une température de 25°C, rien de nouveau le constructeur donne 10kOhms=>25°C. La température augmente de 5°C de plus vous serez tenté de dire que si pour 25°C nous avons 2,5V alors pour 30°C nous avons 3V ??!! Hum erreur !!!
Une thermistance n’est pas un composant linéaire comme son collègue le capteur de température type LM35. Alors pourquoi avoir choisi une thermistance ? Niveau prix ça c’est sûr, et pis pourquoi pas ??.
Reprenons ensemble la formule donné dans le datasheet du constructeur R=R0*expB(1/T1-1/T0):

K=3900K => 12°C (environ)
I=10mA (maxi)
R0=10K (T0=25°C)
Ce qui donne pour une température de 30°C:
R=10000*exp12*[(1/30)-(1/25)]=9231 Ohms.
La tension aux bornes de la thermistance serait d’environ Urt1=Vdd*(R/(R+R1))=5*(9231/(9231+10000))=2,4V.
Le tableau ci-dessous permet de montrer les différentes valeurs de température l’évolution de la tension aux bornes de la thermistance (température comprise entre 10°C et 100°C.


Mesures


On remarque d’après le tableau des relevées de mesures que lorsque la température augmente, la résistance de la thermistance diminue, il s’agit bien d’une thermistance type CTN (Coefficient de Température Négatif, en anglais NTC, Negative Temperature Coefficient).


Mode Manu / Auto
affichage


Manu

En mode Manuel, par une pression sur le bouton poussoir (Mode), va permettre d’activer le potentiomètre RV1, qui celui-ci permet d’ajuster la vitesse du vent (Speed Wind) à votre convenance. Pour surveiller la position du potentiomètre j’ai ajouté un écran LCD 2×16 caractères qui affichent entre 0% et 100% la valeur du potentiomètre RV1.
La tension appliqué sur la broche Vcons (vitesse consigne) du PIC 16F88, celui-ci va lire une valeur analogique comprise entre 0V et 5V, puis cette valeur lu est décodé par la programmation en MikroPascal qui va bien et sera numérisé sur 10 bits.
Ce mode Manu agit directement sur la sortie Speed commandé en PWM (Pulse Width Modulation= modulation de largeur d’impulsions).

Out_Speed


puissance

La sortie Speed passe par un transistor MOSFET IRF520, pouvant monter jusqu’à une dizaine d’ampère au grand maximum (de mon coté je vous déconseille de dépasser les 9A si toutefois vous êtes gourmand). La sortie Out_Speed est reprise sur la tension d’alimentation.
Pour la partie puissance, l’alimentation sera placée sur le connecteur Alim DC (voir Attention).
Attention : Si vous utiliser des appareils qui consomment plus que l’alimentation (Alim DC), celle-ci risque de ce mettre à « genoux ». L’alimentation doit fournir un courant au maximum de 9A. Aucun risque pour une alimentation inférieur à 9A. Auto
En mode Auto, dès la mise sous tension, la valeur lue sur l’afficheur LCD donne la température mesurée par la thermistance. Il est possible de régler la valeur de la température qui est comprise entre -20°C et 100°C. La sortie Out_T (sortie température), sera active si la valeur de consigne est inférieur à la valeur de la température aux bornes de la thermistance.
Régulateur de tension (AC/DC) et alimentation puissance
La diode D1 comme vous pouvez le constater permet de modifier la belle sinusoïde du réseau alternatif fourni par une alimentation 12VAC (exemple transformateur 230V/12V). qui va attaquer directement un condensateur de forte valeur pour avoir en sortie de ce redressement simple alternance un courant autour des 500mA ce qui est suffisant pour l’alimentation du PIC 16F88et des composants qui gravitent autour de celui-ci. En ce qui concerne l’alimentation de la carte électronique celle-ci ce fait sous 5Vdc.

Logiciel du PIC


Projet non terminé, testé sur la platine EasyPic.

Présentation



20140921-150532 20140921-150550 20140921-150706


Sur la dernière photo on remarque en gros plan la thermistance de 10K.

Circuit imprimé


Aucun

Historiques


21/09/14
– Première mise à disposition.