Dernière mise à jour le 15/12/2013

Présentation


Qu’est ce qu’un optotriac ?
Un optotriac est un montage qui intègre un triac et une LED. La mise en œuvre de ce dispositif est des plus simples, puisqu’il suffit d’appliquer un niveau positif basse tension sur la LED de l’opto-triac, qui commande à son tour le triac. L’opto-triac fait donc figure d’interface, en quelque sorte, entre le circuit de commande et le circuit commandé. On peut donc le comparer a un interrupteur.
Ce composant assure à lui seul l’isolation électrique (galvanique) entre la partie commande et la partie puissance.
Le MOC3041 est un composants constitué d’une diode infrarouge, ils sont conçus pour l’utilisation avec un triac dans l’interface de logique à équipement alimenté en 115VAC et alimentant des lignes, comme des téléimprimantes, CRTS, des moteurs, des appareils de consommations etc…

Schéma


moc3041

 
 
 
 
 
 
 
 
 

Étage d’entrée
Si vous décidez d’appliquer une tension directement sur l’entrée de l’optotriac il va fonctionner c’est certain mais pendant quelque microseconde (je pense pas que ça soit une bonne idée).
LE MOC3041, d’après le datasheet accepte une tension typique d 1,25V (1,5V MAX), pour un courant absorbé de 60mA, (bon je préfère mettre 10mA cela suffit)
R1=(5-1,25)/0.010A=375 Ohms (390 Ohms normalisé).


Etage intermédiaire (zéro crossing)
(zéro crossing=zéro croissement), comme sont nom l’indique croissement de la tension lorsque celle-ci passe par zéro.
Le principe est simple, à chaque passages du zéro de la sinusoïde détecter entre les pattes 4 et 5, et lorsque aucune tension est présente en entrée de l’optotriac , le triac (interne au MOC3041) ne sera pas amorcé, dans ce cas la tension du réseau ce retrouve au borne du triac qui lui est représenté comme un interrupteur ouvert.
Lorsqu’ une tension sera présente sur l’entrée de l’optotriac, le triac va s’ amorcé, la tension entre les pattes 4 et 5 étant quasiment nulle, le triac est représenter comme un interrupteur fermé.
Pour que celui-ci s’ouvre automatiquement sans l’aide de personne, il faut que la tension du réseau passe par zéro, (le zéro de la sinusoïde) et l’interrupteur qui était fermé s’ouvrira.
Prenons des exemples come le montrent les Figures a), b), c), d), e). Un signal créneau de fréquence 100Hz avec une amplitude de 5V, ce signal sera appliqué en entrée. Tien d’ailleurs pour info, la largeur de ce signal créneaux va varier de 10ms à 0ms, avec une variation de 2ms à chaque fois.
Tous d’abord le signal PWM envoyé sur l’entrée du MOC3041 est décalé de 5ms sur la droite (ceci permettra de mieux observer les choses qui vont se passer..), ainsi ce signal sera retardé de 5ms par rapport au zéro de la sinusoïde appliqué entre les bornes 4 et 5 du MOC3041.


Aperçu du fonctionnement par graphe
Commençons par un signal PWM d’une fréquence de 100Hz , soit un signal qui ce répète toute les 10ms, si le signal à une largeur de 0ms, il en résulte que le triac sera amorcé toutes les 5ms puisque comme nous l’avons dis précédemment il est retardé.

Figure a)

figure-1.a-

 
 
 
 
 
 
 
 
Bon, maintenant mettons un signal de 2ms de largeur et toujours retardé de 5ms, d’ailleurs on voit les créneaux en entrée.

Figure b)

figure.b-

Faisons la même chose pour un signal de 4ms de largeur et toujours retardé de 5ms, dans ce cas la fin de l’impulsion se trouvant à 9ms (5ms+4ms=9ms) proche des 10ms, le triac est un peut contrarier, il veut se désamorcer mais nous l’empêchons….

Figure c)

figure.c-

Regardons ce qu’il ce passe avec un signal de 6ms de largeur et toujours retardé de 5ms

Figure d)

figure.d-

Et pour finir passe avec un signal de 10ms de largeur et toujours retardé de 5ms qu’en pensez vous ?

Figure e)

figure.e-

Conclusions
Pour une tension nulle en entrée, la tension au niveau des pattes 4 et 5 est égale à la tension du réseau (interrupteur ouvert). Pour une tension non nulle en entrée, la tension au niveau des pattes 4 et 5 est égale à zéro (interrupteur fermé). Lorsque nous envoyons une tension créneaux en entrée il est donc possible de faire varier la valeur efficace aux bornes 4 et 5, Oh !! Mais on dirait un gradateur….Ce qui est intéressant c’est que si nous gardons une largeur constante, et que nous faisons varier le retard dis « retard à l’amorçage (tous vous revient à l’esprit ?), nous faisons varier notre valeur efficace.

gradateur

Historiques


15/12/2013
– 1er mise à disposition