Dernière mise à jour le 12/01/2014

Présentation


Ce montage électronique basé sur un NE555 permet de générer des signaux en dents de scies (signal rampe), avec une rampe qui peut être modifié en faisant varier la fréquence à l’aide du potentiomètre RV1 et le potentiomètre RV2 permet de modifier l’amplitude de ces signaux en dents de scies. Je tiens aussi à signaler au passage que la fréquence peut varier de (environ 14Hz à 140Hz), 10 fois plus rapide.


Besoins d’aides je suis coincé aidez moi SVP !!!!


Pour ce montage électronique, j’ai utilisé un voltmètre, vous allez me dire c’est ridicule pour mesurer la fréquence qui varie entre 14Hz et 140Hz, et vous avez tous à fais raison !!! L’inconvénient pour moi c’est de mesurer précisément la fréquence en fonction de la variation de mon potentiomètre RV1 (chose que je ne peut pas faire en raison que je n’ai pas d’oscilloscope), mais l’avantage c’est que le faite d’avoir changé ma résistance R1 que j’ai passé à environ 50kOhms ma permis de voir sur le cadrans de mon voltmètre que la tension fonctionne en tout ou rien…hum c’est pas vraiment sérieux tous ça !!!!


J’aurais besoin de votre aide, si vous avez un oscilloscope sous la main, pouvez-vous réaliser ce montage électronique ci-dessous, et me prendre de super photo de ce que vous visualisez sur le cadran de votre oscilloscope. Il suffit de vous branchez en sortie (Out), on devrait avoir un signal en dents de scie (rampe de tension).

Schéma


Générateur dents de scies


NE555
Le circuit intégré NE555, est un peu le cœur du sujet, il permet de faire osciller l’ensemble du montage et « d’enclencher » la charge et décharge du condensateur C2, oui, je parle bien du condensateur C2 qui celui-ci est alimenté à courant constant à travers la résistance R2 et le potentiomètre RV2, (on verra plus loin le principe de chacun d’entre eux). Les composants qui entourent notre NE555, sont calculé afin d’obtenir une fréquence qui varie entre 14Hz et 140Hz, et d’avoir une décharge du condensateur d’environ 2ms quelque soit la fréquence utilisée.

Rôle de C2 et RV2

Tous d’abord avant de rentrer dans les détails, avez vous remarquez, Que le condensateur C2 se trouve en série avec le transistor Q1 et en parallèle avec le transistor Q2 ? oui !, le principe est le suivant, lorsque le potentiomètre est complètement à gauche, le courant ce voient donc obliger de traverser toute la résistivité du potentiomètre RV2 avant d’arriver au condensateur, le courant étant ralentit via RV2, le condensateur mettra un certain temps avant d’arriver à sa charge maximum. Dans le cas inverse, lorsque le potentiomètre est complètement à droite, le courant est maintenant limité par la résistance R2, la valeur étant de 100 Ohms, le condensateur ce chargera très rapidement. Vus l’avez compris en faisant varier RV2, nous faisons varier le temps de charge du condensateur.


Régulateur de tension


regulateur.de.tension


Simplement 3 composants feront l’affaites, ce régulateur qui juste la pour me permettre d’avoir une tension stabilisée de +5Vdc. J’avais du 9Vdc, mais qui peu le plus peu le moins après tous.


Aperçu du fonctionnement par graphe
graphes-4

Prototype



prototype-1
switch-1
Les switchs permettent d’alimenter ma plaque sans soudure.
regulateur-2

Regulateur
Un petit régulateur de tension stabilisé +5Vdc, ah oui un petit détail, lorsque j’ai évoqué le régulateur de tension j’ai parlé de 3 composants en réel il y’en à 4 si vous regardez bien, il y’a 2 résistances (1×100 + 1×20), tous simplement c’est qu’il me manque aussi des résistance de 120Ohms (il va falloir que je me munie d’un oscilloscope et de résistances…).

Circuit imprimé


Aucun

Historiques


12/01/2014
– 1er mise à disposition