Dernière mise à jour le 28/10/2013

Présentation


implantation-schema-1-1 implantation-schema-2-1
 
 
 
 
 

J’ai envie de recharger ma pile…. Quelqu’un peux m’aider ?
Une batterie est caractérisée par sa tension (V), exprimée en Volts et sa capacité (Q), exprimé en Ampère-heure (Ah). Q désigne la capacité d’une batterie à délivrer un certain courant pendant un certain temps (des ampères x des heures : Ah), d’où la célèbre formule Q=I*t.
Exemple : une batterie de 10 Ah peut délivrer
– 10 A pendant 1 heure
– 20 A pendant 1/2 heure
– 200 mA pendant 50 heures
On parle également de courant de charge/décharge exprimé en fonction de Q (C) (voir un peu plus bas).
Exemple : charger à Q/10 (C/10) une batterie de 12 Ah revient à charger avec un courant de 1,2 A.


Courant de charge maximum
Le courant maximum supportable pendant la recharge est indiqué en ampère, mais est souvent exprimé en unité de charge, c’est-à-dire rapporté à la capacité. L’unité de charge est le rapport entre le courant de charge en A et la capacité C en Ah. Une valeur de 0,5 C correspondant à 0,5 A pour une capacité de 1 Ah ou à 1 A pour une capacité de 2 Ah, et dans les deux cas à une charge de 2 heures.
Pour être optimal, la charge d’un accumulateur doit être la plus lente possible. On considère qu’un courant de charge doit être de 1/10 de la capacité de la batterie ou 1/20.
Exemple : Une batterie de 4Ah sera donc chargée à 0,4A pendant 10H. C’est une règle générale qui peut s’appliquer à la majorité de batteries bien que certaines puissent ” encaisser ” des charges beaucoup plus rapides.


Mémoire
Lors de la première mise en charge d’un accumulateur et particulièrement pour un Cadmium-Nickel, il est important de lui faire subir trois charges et décharges complètes. Cela lui assurera une capacité maximale. Il faut éviter de recharger ce type d’accumulateur s’il n’est pas vide sinon ce dernier mémorisera la plage de charge entre la capacité ” non vidée ” et maximale, ce qui réduira sa capacité totale pour les charges suivantes.
Les accumulateurs plomb, Nickel-Hydrure-Métal et Nickel-Ion n’ont pas de mémoire, ce qui est un avantage dans ce cas !
Généralement les piles rechargeables ont une capacité de 2000mah, et une pile simple (non rechargeable) autour de 1500mAh.

Schéma 1)


implantation-schema-2-1

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Schéma 2)


schema-2-3

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Circuit imprimé


Schéma 1)
circuit-imprime-schema-1
 
 
 
 
 
 
 
 
Typon au format PDF


Schéma 2)
circuit-imprime-schema-2

Typon au format PDF

Historiques


28/10/2013
– 1er mise à disposition